FAULQUEMONT : Histoire et historiettes

FAULQUEMONT : Histoire et historiettes

7 : Photos 14-18 Faulquemont

Par Jean-Louis PHILIPPE

Musée local de FAULQUEMONT /57

Préhistoire , période Gallo-Romaine et toute la géologie locale

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Cliquer sur les photos pour les agrandir

 

       En cette année de commémoration de la Guerre de 1914/1918, j’ai cru bon de publier ces photos trouvées dans l’album de ma grand-mère et d’une de mes grand-tantes .

Ci-dessous un bas-relief que j’ai réalisé à partir d’une de ces photos

Numériser 13.jpeg

 

 

MILITAIRES ALLEMANDS

Cette photo a été prise à l’arrière de l’Hôtel Terminus rue de la Gare à FAULQUEMONT , en 1915

Numériser 73.jpeg

 

 

 

 « Es wird immer geschafft »

Scène de battage par des militaires allemands dans une ferme de FAULQUEMONT , en 1916

Numériser 74.jpeg

 

 

BOULANGERIE SCHMITT

Rue de la République à l’emplacement de l’actuel A.S.M

On remarquera que le prénom Nicolas a été germanisé en :

Nicola  US  (Nicolaus)

Numériser 75.jpeg

 

 

Rue de Metz , en face du café du Commerce

Dans la carriole à gauche , les cinq filles BELNER (mes grand-tantes d’ou je tiens une partie de ces images)

Le facteur à droite est Jean-Pierre CHARRON , grand-père de Jean-Marie CHARRON

Numériser 77.jpeg

 

 

KAISERGEBURTSTAG

Anniversaire de l’Empereur Guillaume ll , le 27 janvier

Rue de Metz, la statue du vigneron avec l’abreuvoir à bétail , le rond-point se trouve maintenant à cet endroit

Numériser 80.jpeg

 

 

RUE DE METZ ,Maison PETITMANGIN

A l’arrière de la photo est écrit « Maison  Petitmangin après bombardements 1916 » On y voit un officier allemand, qui n’est autre que le propriétaire (Emile Petitmangin, huissier) et Emile Houppert , maire de Faulquemont, qui tenait l’hôtel de Metz , juste en face ,actuellement Auberge Lorraine . Cet immeuble existe encore , relevé d’un niveau.

Numériser 82.jpeg

 

 

Signature de l'armistice 

Numériser 83.jpeg

 

 

ENTREE DES TROUPES FRANCAISES en 1918

En haut de la Rue du Moulin, vers la rue de Metz

Photo de famille (amateur)

Numériser 84.jpeg

Rue du Moulin

Entr.Troupes Moulin 1918020.jpg
 

 

Le Général MONROE , devant l’église.

La place porte maintenant son nom

Numériser 72.jpeg

 

 

Rue de METZ     1918

 Numériser 85.jpeg

 

 

Rue de Nancy , le 17 novembre  1918

Au dos de la photo est écrit «  Le premier Français « 

Tout en bas à gauche , contre le volet , l’homme à casquette et à grosse moustache , est mon grand-père

Georges Zahn, de retour de Belgique où il s’était réfugié pour ne pas servir dans l’armée allemande.

Numériser 88.jpeg

 

 

Après le pont vers Morhange 

On remarquera que la route n’est pas macadamisée et que le clocher n’a pas encore été surélevé comme il l’est actuellement

 Numériser 86.jpeg

 

 

Les Sondages

       Persuadé qu’il serait en Alsace-Lorraine pour toujours, l’Empire

Allemand a entrepris au tout début du XXéme siècle une compagne de sondages pour faire l’inventaire des richesses de notre sous-sol .

      

      C’est ainsi que mon grand-père Georges ZAHN , Chef sondeur , Natif de Morsbronn vint dans la région pour y effectuer des sondages pour la société Tréfor , à : Folschviller,  Creutzwald, Béning ...

      Il est marqué en rouge sur la photo ci-dessous.

 

      Il fit aussi un sondage au Moulin Bleu (Blaumühle) à Faulquemont

dans le but de  créer une grande cuve d’eau destinée à alimenter

toute la vieille ville en eau courante .

      Cette imposante citerne enterrée existe encore.

      C’est là qu’il rencontra ma Grand-Mère Marie BRUN, Faulquinoise   

de souche qu’il épousa en 1904 .

      Vers 1910, il fut amené à réaliser des sondages en Belgique .

      En 1914 ,quand éclata la guerre, et pour ne pas servir dans l’armée allemande, il se réfugia avec sa famille à Lobbes (B) où il devait avoir

quelques connaissances du fait de son activité professionnelle .

      Il revint en 1918 , et on  peut le voir sur la photo de la Rue de Nancy présentée ci-devant .

 

Quand il revint , son domicile Faulquinois avait été dévasté, seules

traînaient encore sur le sol, quelques carottes de sondage  dont personne n’avait voulu .

 

C’est le seul souvenir que j’aie de ce Grand-Père que je n’ai pas

connu , mais ces quelques carottes minérales m’ont inoculé le

virus de la géologie, et c’est la raison pour laquelle  j’ai fait l’inventaire de toute la géologie locale , du carbonifère au Hettangien , visible

dans mon musée Rue de la République .

                   

                                                            J-Louis PHILIPPE

Numériser 89.jpeg


Voir les autres articles du blog

 

Voir également :  - le musée de Faulquemont    

                               - le Chalet des Aulnes                         
 
                         à l'adresse suivante :    http://philippe.jl57.free.fr/



pour me joindre directement :  philippe.jl57@free.fr



11/09/2014
10 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres