FAULQUEMONT : Histoire et historiettes

FAULQUEMONT : Histoire et historiettes

6 : Le SILEX DU MUSCHELKALK dans la PREHISTOIRE du CENTRE-MOSELLE

 

LE SILEX DU MUSCHELKALK DANS LA PRÉHISTOIRE

DU CENTRE-MOSELLE

REGION DE FAULQUEMONT

 

 

Par Jean-Louis PHILIPPE 

Chevalier des Palmes académiques

Musée local privé 57380 FAULQUEMONT

 

 

       Prospecteur bénévole, détenteur d’une autorisation de prospection par  la Direction Régionale des Affaires Culturelles, et soumis à l’obligation de remise d’un rapport annuel d’activités à cet organisme, je prospecte depuis plus de 40 années le sol de ma ville natale .

 

        Mon activité s’est focalisée sur :

 

Toute la GEOLOGIE LOCALE , à savoir : Carbonifère, Buntsandstein, Muschelkalk, Keuper et Hettangien .

 L’ARCHEOLOGIE LOCALE : Préhistoire et période Gallo-Romaine

    

    Je suis également l’auteur de deux ouvrages :

    - FAULQUEMONT  à travers les âges .

- FAULQUEMONT , images du temps jadis

 

     Mes nombreuses trouvailles dans tous ces domaines m’ont conduit, il y a plus de 30 ans à créer un musée local privé, dont l’accès est gratuit, pour permettre à chacun d’avoir accès à mes découvertes .

----------------------

 

    Depuis 800.000 ans ,des hommes vivent dans nos différentes régions de France , les outils qu’ils nous ont laissés attestent de leur présence , il m’a passionné de les découvrir .

 

       En matière de  PREHISTOIRE mes découvertes locales concernent :

 

Le paléolithique moyen (- 300.000 à - 40.000 ans)

Le paléolithique supérieur (- 40.000 ans à - 12.500 ans)

Le mésolithique ( - 12.500 à -6000 ans)

Le néolithique ( - 6000 à -2200 ans )

        

       Ces hommes utilisaient les minéraux locaux pour la réalisation de leurs outils à savoir : silex, quartz, quartzites, chailles diverses etc ...

        Or des silex et chailles de qualité , il n’y en a pas à moins de 100 km à la ronde !

          Surtout lors des premières sédentarisations et des rudiments de culture

les autochtones en ont été réduits à utiliser les ressources minérales locales à savoir : les SILEX du MUSCHELKALK , les QUARTZITES et QUARTZ LAITEUX, 

ainsi que le calcaire .

          C’est principalement au néolithique, quand il y a eu de rudimentaires voies de communication que l’on voit apparaître des silex apportés ou importés d’autres régions .

 

           L’objet de cet article étant le SILEX DU MUSCHELKALK , je vais le décrire pour faciliter la compréhension de l’aspect des outils que l’on a pu en tirer .

 

           Ici , il se présente sous forme de petits nodules, dont le noyau duquel on trouve parfois un fossile, le tout enveloppé dans un épais cortex de parfois plus d’un centimètre d’épaisseur .

           Dans beaucoup de régions de France il se présente sous forme de gros rognons de parfois plusieurs kilos , très faciles à tailler et permettant surtout la fabrication de grands outils .

 

           Là, par contre et par la force des choses, tous les outils sont obligatoirement petits, même minuscules, dépassant parfois à peine le centimètre .

 

           A ma connaissance l’utilisation de ce minéral particulier, mais néanmoins

présent dans les différentes parties du monde où affleure le Muschelkalk, a été peu décrite . Aussi , disposant maintenant d’assez d’éléments pour le faire j’ai décidé de le faire d’une façon, bien sûr, non exhaustive .

      

DESCRIPTION DU MINÉRAL

     

NODULES CARACTERISTIQUES

 

1°) Avec noyau constitué d’ un bec de nautile

 

DSC04321.JPG

 

2°) Avec noyau constitué par un coquillage

http://static.blog4ever.com/2008/03/191957/artfichier_191957_3109905_201311264022637.jpg

 

3°) Noyau constitué d'un fossile non identifiable

http://static.blog4ever.com/2008/03/191957/artfichier_191957_3109964_201311264827836.jpg


4°)  Nodule beige  (avec un gros cortex)

 

DSC04933.JPG

 

5°) Parfois il s'agit du madrépore silicifié

DSC09874.JPG

 

CNIDAIRE silicifié (Anthozoaire tabulé)

Il s'agit ici d'un éclat d'entame les points de percussion se trouvent au-dessus du bulbe et haut de l'image .

Je trouve beaucoup d'éclats d'entame à cet endroit , l'explication est la suivante: les silex ont la même teinte extérieure que le calcaire ambiant

Il fallait donc tout d'abord percuter le caillou pour s'assurer que c'était bien du silex et le tailler ensuite "à la maison" .

DSC00385.JPG

 

6°) En Plaquette

Si la grande majorité des silex locaux sont en nodules avec gros cortex, il en existe néanmoins (très peu) en plaquettes avec là un cortex très fin, dont voici un exemple 

 

DSC00152.JPG

 

7°) Térébratule silicifiée .

(Brachiopode )

Paléontologie du Muschelkalk

Des térébratules , j'en ai déjà trouvé des milliers, mais je n'en avais jamais trouvé une silicifiée , et, cerise sur le gâteau ,comportant une oolithe 

(trouvée le 9 décembre 2013)


Il y a dans le muschelkalk diverses strates dénommées en fonction des fossiles que l'on y trouve .

Exemple : calcaire à cératites, calcaire à lumachelle , calcaire à térébratules etc...

DSC00129.JPG

 

TEREBRATULE  CALCIFIEE

Très rare , calcédoine mamelonnée

(Paléontologie du Muschelkalk)

DSC00337.JPG

OBSERVATION INTERESSANTE


Je connais bien le calcaire à térébratules du Muschelkalk, et je sais par expérience, qu'aux endroits où il y en a en surface, on peut en trouver une tous les 20 m .

 

Or à l'endroit où j'ai trouvé celles-ci, il n'y en a pas à l'état naturel .

 

En se mettant à la place d'un homme préhistorique qui n'a pas de connaissances en paléontologie, on peut très bien imaginer que quand celui-ci trouvait ce genre de fossile bien dégagé, il pensait que cet objet avait été réalisé par des divinités .

 

Sans doute le considérait-il comme une chose à connotation ésotérique .

 

Ce qui expliquerait la présence isolée à cet endroit, de ces deux térébratules 

 

TEINTES DIVERSES

     Tous les objets ci-dessous ont été trouvés au même endroit sur une surface d’environ 3 hectares, mais à des altitudes différentes .

       J'ai remarqué que la teinte variait en fonction de l'altitude de la découverte .

       Les teintes majoritaires sont : le gris , le gris-bleu , ou veiné de bleu.

       Mais il y a aussi du brun, du rose et du blanc .

Concernant le blanc, je me suis posé la question de savoir, si cela était une teinte naturelle d’origine ou si c’était le résultat d’une dé-silicification .

J’en ai donc brisé plusieurs pour avoir le coeur net . Certains étaient blancs à coeur, mais d'autres contenaient encore une lentille de la teinte d'origine .

         J'en déduis donc qu'il s'agit d'une altération  .

DSC09279.JPG

       

La teinte bleutée que l'on rencontre souvent est sans doute due à la présence d'azurite qui se trouve  dans la couche en dessous à 1 ou 2 m de profondeur  (Buntsandstein)

 

 

POINTES DE FLÈCHES MÉSOLITHIQUES

Nous sommes tout au début de l'utilisation de l'arc, les hommes du mésolithique n'avaient pas encore appris à peaufiner ces objets comme sur celles qui vont suivre ci-dessous

http://static.blog4ever.com/2008/03/191957/artfichier_191957_3111720_201311260439988.jpg

 

POINTE DE FLÈCHE NÉOLITHIQUE FINAL

(Avec pédoncule et ailerons)

A cette période la technique de fabrication des armatures de flèches avait évolué, nous sommes ici en présence d'une pointe qui s'est brisée à l'usage et qui a été retaillée , ce qui explique sa forme excentrée .

   

http://static.blog4ever.com/2008/03/191957/artfichier_191957_3111718_201311260212778.jpg

 

POINTE DE FLÉCHE NÉOLITHIQUE

Avec pédoncule (posée sur un nodule de la même teinte)

DSC07031.JPG

 

GRATTOIRS

 Tous ces outils comportent des retouches ou des esquilles d'utilisation sur la tranche

 

DSC09886.JPG

 

 

AUTRES GRATTOIRS

DSC09888.JPG

 

LAMELLES

DSC09882.JPG

 

PERÇOIR

DSC08674.JPG

 

BELLE LAME (néolithique)

Rarissime dans la région

DSC09994.JPG

 

NUCLÉUS

C'est ce qui reste d'un nodule , quand on ne peut plus rien en tirer car trop petit .

La présence de ces nucléus , prouve que des opérations de taille ont été réalisées à cet endroit .

DSC09890.JPG

 

BEAU NUCLÉUS BLEU

DSC09895.JPG

 

 

AUTRE NUCLÉUS A LAMELLES

En silex bleuté

DSC09960.JPG

 

DENTICULÉ

(Denticulé ayant servi de scie)

DSC06343.JPG

 

POINTES DE FLÈCHES

MÉSOLITHIQUE Ancien

 

http://static.blog4ever.com/2008/03/191957/artfichier_191957_3164740_201312065200233.jpg


 

MESOLITHIQUE FINAL

Cette armature n'est pas en silex du muschelkalk. mais a été trouvée dans le même secteur que les autres .

DSC00136.JPG

 

 POINTES DE FLÈCHES

(néolithiques et mésolithiques -récapitulatif)

 DSC00142.JPG

 

DENTICULÉ

Trouvé le 31 décembre 2013

DSC00264.JPG

 

GRATTOIR CONVEXE

DSC00246.JPG

 

 

 

EXPLICATIONS

Si dans cette région de calcaire coquiller, on peut, en théorie ,trouver ce type de silex partout,

 la réalité est toute autre .

Certaine strates en comportent , d'autres pas .

Ce n'est qu'à partir du moment où j'ai pu localiser un affleurement évident de ce minéral, que j'ai été en mesure de faire la présente étude .

Sur le site même de l'affleurement, les rares rognons sont mélangés aux calcaires spécifiques de la région, et d'aspect extérieur , très souvent , ne s'en différencient guère car ils ont  la même teinte .

La première préoccupation de l'homme préhistorique qui souhaitait réaliser des outils avec ce minéral, était donc de s'assurer que c'était bien un silex.

 

Pour cela , à l'aide d'un percuteur dur, il frappait un angle du nodule afin d'en voir la texture interne, ce qui explique qu'à cet endroit , je trouve beaucoup d'éclats d'entame.

Une fois identifié comme bon , le nodule était transporté "à la maison" pour y être taillé .

C'est sur ces lieux de résidence que je trouve des outils finis , mais très souvent bien qu'anthropiques, très rudimentaires , pouvant être datés du paléolithique supérieur au néolithique .

 

COUTEAU à DOS

Les esquilles d'utilisation sont visibles sur le fil

DSC00289.JPG



Perçoir

DSC00312.JPG

 

Racloir sur éclat cortical.

on remarquera l'épaisseur du cortex

 

preview.jpg
 

 

GRATTOIR EN SILEX ROSE

Ce sujet montre une des variétés de teinte que l'on peut rencontrer .

Les couleurs les plus courantes sont le gris et le gris-bleu.

Du fait de la présence de cortex visible aux deux extrémités on peut se faire une idée de la petitesse du nodule dont il a été tiré .

 

DSC00629.JPG
DENTICULE ou GRATTOIR ayant beaucoup servi ?


DSC00846.JPG

RACLOIR Mésolithique  7cm X 4,5 cm

Comme il est très acéré , il a pu servir de couteau

DSC01200.JPG

 

            Cela fait plusieurs années que je prospecte ce petit site mésolithique limité à quelques ares . 

            J'y ai trouvé des centaines d'éclats de silex du muschelkalk , dont un certain nombre ont été utilisés comme tels (les esquilles d'utilisation en témoignent) .

               Mon rêve était de trouver le percuteur qui les avait produits .

C'est fait !!!

Et cela dépasse même mes espérances .

J'avais déjà trouvé une enclume en quartzite qui avait la particularité d'être taillée en chopping- tool sur une de ses tranches .

Je viens de trouver le percuteur , qui a la même particularité d'avoir servi de percuteur à une extrémité et d'être taillé en chopping- tool à l'autre.

Je pense qu'il s'agit d'une découverte importante puisqu'elle décrit la façon dont était taillé de silex du muschelkalk local au mésolithique

 

L'enclume , un petit nucléus à lamelles et le percuteur

DSC01273.JPG


DETAIL D'UN PERCUTEUR-RETOUCHOIR

(réalisé dans un galet de quartzite)

 

 DSC01299.JPG  DSC01301.JPG  DSC01298.JPG

 

Pour tailler les silex et autres minéraux , on se servait d'un percuteur , très souvent en quartzite .

 

 

RACLOIR

Il s'agit, ici d'un quartzite taillé dans les règles de l'art, "typologiquement correct" 3 percussions ont suffi pour le réaliser.

Les points de percussion sont visibles ainsi que le tracé de l'onde de choc

Trouvé sur un site très riche en outils mésolithiques . Le 9/11/2014

DSC01548.JPG

   DSC01550.JPG  DSC01549.JPG
                                                                            


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce blog sera complété au fur et à mesure de mes découvertes .

 

 

 A suivre ...

 

Musées Archéologie

 

 

 


 

 

 



12/09/2014
27 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres